Cession Transmission d’entreprise

COMMENT VENDRE ET DONNER LA MEILLEURE DES SUITES A VOTRE ENTREPRISE ?

La vente d’une entreprise ou d’une partie de votre activité doit au préalable faire l’objet d’une analyse sérieuse et d’une réflexion ne se limitant pas à une approche financière de court terme, compte tenu des responsabilités du cédant parfois bien longtemps après la transaction.

Nous prenons en compte les particularités de l’entité, de votre profil et de vos exigences puis nous accompagnons votre transmission de société de la première évaluation de votre entreprise à la signature de la vente de celle-ci, du fonds ou d’une partie de vos actifs en adoptant une approche sur mesure et en adéquation avec les modalités de cession.

Que la transaction se fasse selon un montage simple ou complexe, nous vous guidons sur des choix garantissant au mieux vos intérêts et la continuité d’exploitation par le repreneur ainsi que le montant optimal de l’opération.

Les étapes de la cession réussie d’entreprise

Cession d’actifs, MBO, LBO, OBO, BIMBO, Carve Out, Spin Off, etc. La terminologie financière plutôt anglophone est riche et les solutions permettant une sortie et la vente totale ou partielle de votre entreprise sont en apparence nombreuses.

Cette apparence est trompeuse, car votre projet n’a qu’une meilleure réponse, qui ne peut être générale.

La réussite de l’opération de vente de votre entreprise passe par quatre temps forts, pouvant être conduits successivement ou de façon simultanée pour certains d’entre eux. Nous vous accompagnons pour chacun de ces temps sur la cession totale ou partielle, immédiate ou par étape, de votre PME ou Très Petite Entreprise et de ses activités.

1/ La réflexion

Le projet de cession transmission concernant votre entreprise doit être envisagé de prime abord sur son contexte opérationnel, vos objectifs et toutes vos possibilités :

  • Suis-je obligé de vendre de façon immédiate mon entreprise ou pan d’activité et quels sont sinon mes calendriers « au mieux » et « au pire » ?
  • Quels sont mes arguments personnels concernant la valeur de la PME ou des actifs que je veux céder ?
  • Puis-je m’impliquer quelques temps encore dans la gestion de l’entreprise ou activité objet de mes interrogations, voire est-ce une volonté de ma part ?
  • La reprise par mes salariés – tous, un seul ou certain d’entre eux – de l’entreprise n’est-elle pas une voie à étudier ?

Etc.

Nous vous accompagnons sur cette introspection, estimons la valeur de la cession envisagée et vous proposons les dispositions et montages pouvant répondre au mieux à vos impératifs et à votre objectif fondamental.

2/ La communication

Une présentation structurée notamment du profil précis de votre entreprise, de votre organisation, de vos chiffres historiques et prévisionnels et de votre équipe est une base minimale de travail afin de faire entrer le nombre le plus élevé possible d’acheteurs potentiels dans le processus de vente et ainsi optimiser le succès de la transaction.

Notre cabinet vous conseille et réalise à vos côtés la documentation financière appropriée et coordonne le processus de composition et de mise à disposition de la data room entreprise dressée pour la cession.

3/ La recherche

Nos mandats sont quasi systématiquement « dual track » : la recherche d’investisseurs financiers est menée en parallèle d’entreprises ou d’institutions pouvant se positionner en acquéreur de votre entreprise, afin d’accroître au mieux les pistes de succès.

Les méthodes employées diffèrent selon les projets, mais intègrent automatiquement une évaluation a priori de l’intérêt réel de l’acheteur potentiel… et de ses véritables possibilités et respectent la plus grande discrétion et confidentialité de l’opération à un niveau avancé.

4/ La négociation, des prémices au closing

Une fois les acheteurs potentiels qualifiés (sensibilisation au projet, contrôle de l’intérêt réel), l’opération se poursuit avec la remise d’éléments et d’informations plus précises, par la transmission d’un memorandum de cession puis lorsque l’intérêt est hautement marqué et que l’intention d’achat se précise de façon claire, avec l’ouverture de la data room.

Améliorant considérablement le nombre d’acheteurs potentiels et maximisant donc les conditions de la transaction à votre profit, nous gérons et accélérons au mieux le processus de réalisation des dues diligences acheteur complétant les nôtres, jusqu’à la signature et au transfert effectif des titres de la société en contrepartie des fonds.

Rachat de l’entreprise par les salariés : pourquoi pas ?

Environ un tiers des entreprises vont changer de main ou disparaître dans les quelques années qui viennent. Le rachat d’une entreprise par ses propres salariés concerne 30% des reprises de PME PMI en France et ce mode d’acquisition présente de meilleurs taux de succès que lorsque l’acheteur est extérieur.

Malgré sa meilleure efficacité, la méthode de reprise évoquée est méconnue des dirigeants d’entreprise et de leurs salariés : a priori d’une vente supposée moins intéressante par l’actuel chef d’entreprise et crainte de manque de moyens pour le salarié repreneur.

Grand nombre d’outils permettent en réalité des conditions de sortie très intéressantes pour l’ancien dirigeant cédant son entreprise, tout en offrant aux salariés la possibilité d’effectuer un rachat en contenant le risque de l’opération.

Une multitude de montages sont possibles, suivant l’une des deux voies suivantes :

  • Le Management Buy Out, ou rachat d’entreprise par quelques actuels cadres ou salariés d’autre statut ainsi amenés à devenir managers,
  • Lorsque la totalité des salariés –ou quasi-totalité- se fait repreneur, la mutation vers un fonctionnement en SCOP (Société Coopérative Ouvrière de Production), dont l’essence du nom n’est plus réservée à une activité manufacturière traditionnelle.

Le modèle coopératif connaît un essor important depuis ces dernières années, avec son modèle de gouvernance limitant le pouvoir financier, chaque voix d’homme ou de femme de l’entreprise compte pour une, quel que soit l’apport en capital.

Les statuts des SCOP renforcent l’esprit selon lequel le rachat par les salariés de l’entreprise induira la meilleure approche en matière de garantie et de développement d’emplois.

Globalement, la reprise de l’entreprise par les salariés est souvent dans les faits facilitée par des partenaires financiers, rassurés par une forme de continuité, dans la mesure où le projet a été étudié sérieux, réalisme et fait l’objet d’une présentation argumentée, solide, claire et explicite.

Nous accompagnons la réussite du rachat de l’entreprise aux côtés des salariés, de l’amont (première approche, évaluation de la valeur de l’entreprise, analyse) à l’aval de l’opération (y compris sur la compréhension des nouveaux rôles, notamment de collègues devenant patrons) en passant par la négociation, l’aide au choix du montage (principalement entre location gérance, crédit vendeur, LMBO ou autre partenaire financier extérieur, earn out) et la recherche de financement ad hoc.

 

Transmettre son entreprise aux salariés

Environ 5% des dirigeant concernés par une problématique de cession ou de transmission envisage de le faire auprès d’un ou plusieurs salariés.

Dans les faits, la reprise d’entreprise par les salariés représente près de 10% des transmissions en France (beaucoup moins important que dans bien de nos pays voisins, mais tendance en hausse) et semble améliorer considérablement la survie de l’entreprise au départ de son patron.

La baisse de la valorisation des PME et PMI, découlant du moindre appétit des fonds et d’industriels sur les « petites » capitalisations (valeur d’entreprise de 0 à 50 millions d’euros) ces derniers temps, explique en partie la progression de ce mode de transmission.

En comparant les avantages et inconvénients avec les offres extérieures que notre cabinet recherche pour vous, nous vous guidons et éclairons vos choix pour transmettre votre entreprise de la façon la plus optimale et dans les meilleures conditions.

Si vous confirmez le choix d’un rachat au juste prix par un, plusieurs ou tous vos salariés, nous les accompagnons afin de trouver le financement cohérent, auprès des bons interlocuteurs financiers. Indépendant de ces derniers, nous garantissons ainsi les meilleures chances d’une transaction effective et équilibrée.